Partagez | 
 

 sorciers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 29/11/2015

MessageSujet: sorciers   29.11.15 15:37

Histoire de la Sorcellerie


Les débuts de la Sorcellerie

Magie et sorcellerie existent depuis les débuts de l'Humanité. Quelque soit le peuple ou le pays, la sorcellerie a toujours été lié à ce qui dépassait le commun des mortels. Si on parle d'abord de shamanisme, de druidisme, il faudra attendre l'Antiquité pour que la sorcellerie et la magie soient désignées comme telles grâce à Hécate, Médée et Circée.
Il est toutefois difficile de se faire une idée de ce qu'était la sorcellerie à cette époque car celle-ci était réprouvée voire même interdite.
Vers l'an 150, à Athènes, il existait une chambre de justice destinée à punir les sorciers. A Rome, l'Empereur Auguste fit rechercher les grimoires et pas moins de deux milles ouvrages furent brûler.
En 364, Valentien et Valence décrétèrent la loi suivante : Quiconque sera découvert ou convaincu d'avoir sacrifiée aux démons, de les avoir invoqués pour des enchantements, sera puni de mort.

La Sorcellerie au Moyen-Âge

Jusqu’à la fin du XVe siècle, les sorciers et sorcières étaient considérés comme des devins et guérisseurs, ils étaient donc indispensables dans les villages où les habitants étaient superstitieux. On ne connaissait rien du corps humain ni de la nature, c’est pourquoi les maladies, la famine, les tempêtes, la mort étaient vus comme des phénomènes surnaturels qu'il fallait combattre, ainsi, ceux qui avaient le pouvoir d’entrer en contact avec ces forces étaient utiles pour protéger les villageois.
Au XIe siècle, la chrétienté démarre la chasse aux hérétiques dont l'inquisition va augmenter le phénomène.
Vers 1326, le pape Jean XXII rédigea la bulle Super Illius Specula, qui définit la sorcellerie comme une hérésie.
Les premières "chasses aux sorcières" débutèrent vers le milieu du XVème siècle, à la toute fin du moyen-âge. La première vague de répression eut lieu de 1480 à 1520. Mais la plus meurtrière se déroula entre 1580 et 1630 et fut menée par des tribunaux séculiers.

La Chasse aux sorcières

En 1484, le pape Innocent VIII lance le signal de la chasse aux sorcières en rédigeant une bulle papale, Summis desiderantes affectibus, qui organise la lutte contre la sorcellerie et élargit la mission de l’Inquisition aux « praticiens infernaux ».
La persécution est véritablement lancée à grande échelle après la publication en 1486 du Malleus Maleficarum, par Heinrich Kramer et Jacques Sprenger, deux dominicains. Il s’agit d’une enquête commanditée par l’Inquisition qui décrit les sorcières, leurs pratiques, et les méthodes à suivre pour les reconnaître. Le Malleus Maleficarum, ou Marteau des sorcières, est un véritable succès : il connut près de trente éditions latines entre 1486 et 1669. Bien que rapidement rejeté par l’Inquisition et par l'Église catholique qui l'interdit en 1490, le manuel rédigé par les deux dominicains servit de référence à la justice séculière qui condamnait les sorciers.
À la suite de la publication de cet ouvrage commence un mouvement d’arrestations systématiques dans toute l’Europe. Principalement en Allemagne, en Suisse et en France, mais également en Espagne et en Italie. Les tribunaux des régions catholiques mais surtout des régions protestantes envoient les sorcières au bûcher. On estime le nombre de procès à 100 000 et le nombre d'exécutions à environ 50 000.
Les victimes des procès en sorcellerie étaient à 80 % des femmes. Les premières à être soupçonnées furent les vieilles et les laides, mais aussi les trop belles et surtout les trop libres. Dès qu’une épidémie apparaissait, le peuple cherchait une coupable parmi cette communauté de femmes libérées de la tutelle de l’homme.
Le simple commérage suffisait à faire une réputation de sorcière. Les inquisiteurs étaient donc attentifs aux rumeurs et incitaient à la dénonciation de celles et ceux qui étaient soupçonnés de pratiques hérétiques ou magiques.
Lorsqu’une femme se trouvait suspectée de sorcellerie, elle avait bien peu de chances de s’en sortir. Les « procès » n’étaient pas équitables. Deux témoignages étaient considérés en général comme une preuve de culpabilité. Les accusées devaient répondre aux accusations, et bien souvent on n’accordait pas crédit aux propos d’une personne dont on pensait qu’elle parlait sous l’emprise du démon.
Les inquisiteurs tentaient par tous les moyens d’obtenir des aveux. On faisait subir à la dite sorcière toute une série d’interrogatoires et d’examens. Si c’était nécessaire, on utilisait la torture physique.
Un moyen horrible de savoir si une femme était une sorcière consistait à la jeter nue à l’eau, les mains et pieds attachés ensemble pour l’empêcher de surnager. Une sorcière étant - en théorie - plus légère que l’eau, si elle flottait, elle était aussitôt repêchée et brûlée vive. Si elle se noyait, c’est qu’elle était morte innocente.
Le livre de Friedrich Spee Cautio Criminalis, écrit à l'époque de la persécution la plus violente en Allemagne, décrit parfaitement le mécanisme implacable qui fait que la sorcière ou le sorcier ne peuvent que mourir ; s'ils n'avouent pas, ils sont accusés de taciturnité diabolique et sont condamnés, s'ils avouent sous la souffrance, ils sont également brulés.

La Sorcellerie de nos jours

Magie et Sorcellerie existent toujours même si les sorciers et sorcière sont un peu moins nombreux qu'il y a quelques siècles. Les croyances ont également beaucoup évolué au point qu'aujourd'hui, la sorcellerie n'est plus rendue responsable des épidémies et des intempéries. En revanche, certaines croyances et superstitions, comme ne pas passer sous une échelle par exemple, ont toujours la vie dure...
Le temps des persécutions et de la chasse aux sorcières a beau être terminé depuis longtemps, ceux pratiquant la Sorcellerie veillent à ne pas attirer l'attention sur eux en gardant secret le fait qu'ils ont la magie dans le sang.


Dernière édition par Admin le 02.12.15 21:03, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://hells-gates.bbfr.net
Admin
Admin
avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 29/11/2015

MessageSujet: Re: sorciers   01.12.15 13:07

La pratique de la Sorcellerie


La Sorcellerie est un héritage qui se transmet de génération en génération. Chaque nouvelle génération apprend pratique et maitrise auprès de la précédente mais aussi grâce aux grimoires de la famille. Ce savoir est vaste puisqu'il comprend l'art des potions et filtres, apprendre à reconnaitre les différentes plantes et ingrédients, lancer des sorts... Chaque sorcier et sorcière nait avec la capacité de pratiquer la magie ainsi qu'avec des pouvoirs personnels. Ceux-ci sont propres à chacun et s'il peut arriver qu'ils défaillent pour telle ou telle raison, cela n'affectera en rien son habilité à pratiquer la magie.
Fait peu courant mais qui existe pourtant : il arrive parfois qu'une personne née dans une famille de sorciers n'ait ni pouvoir ni possibilité de pratiquer la magie. L'inverse est également possible : un sorcier ou une sorcière peut naitre dans une famille dite normale.
L'art de la magie peut se pratiquer dès le plus jeune âge. En revanche, il faut attendre la puberté pour que le premier pouvoir personnel apparaisse. Dans le cas où l'on en possède plusieurs, il faut parfois attendre plusieurs années avant que les autres pouvoirs personnels se manifestent à leur tour.

Le Coven

Le Coven est un rassemblement de sorciers et sorcières dont le but est d'échanger, partager les connaissances acquises sur la magie mais aussi de lier des liens avec d'autres pratiquants de la Sorcellerie.
Le nombre traditionnel de personnes pour former un coven de sorciers est treize. Idéalement, il devrait consister en six hommes, six femmes et un leader, en l’occurrence la personne ayant organisé le Coven. On peut former un Coven en étant moins nombreux mais le nombre de membres ne doit pas dépasser treize.
Chaque Coven a sa façon de fonctionner qui est définie par son leader. C'est d'ailleurs ce dernier qui vous propose de rejoindre son Coven et non vous qui demandez à en faire partie. Le leader doit en priorité s'assurer qu'il y aura une bonne cohésion et entente au sein de son Coven avant d'inviter un nouveau membre à en faire partie. Le leader est parfaitement en droit de bannir l'un des membres de son Coven s'il juge qu'il met l'harmonie du groupe en péril.

Les bougies

Argent : Neutralise les influents néfastes, encourage vos dons de diplomatie.
Blanche : Rituel de consécration d'objets, pour la divination, la voyance, accroit les pouvoirs psychiques.
Bleu ciel : Réussite dans la maison, soutient, protection.
Bleu azur : Favorise les études.
Bleu roi : Facilite les réussites au procès et litiges administratifs.
Bleu marine : Protège des mauvaises influences extérieures.
Bordeaux : Augmente le pouvoir des autres bougies voisines.
Gris : Utilisée dans les travaux occultes, neutralise les influences négatives extérieures.
Ivoire : Développe l'Inspiration et l'ouverture d'esprit.
Jaune : Réveille les talents cachés, accroit la confiance en soi et le magnétisme personnel.
Lilas : Purifie l'environnement.
Marron : Aide à localiser les objets perdus, facilite la concentration et la télépathie.
Noir : Repousse les influences négatives, utilisée dans les travaux occultes et exorcisme, bannit les "esprits malins".
Or : Attire les influences positives, dans les demandes de réussites, d'honneur.
Orange : Stimule l'énergie vitale, facilite les réussites, apporte chances, popularité et la gaieté.
Rose vif : Consolide l'amour et aide dans les problèmes affectifs.
Rose tendre : Réveille la tendresse et développe l'amour.
Rouge vif : Rituel de fertilité et d'amour. Défend contre les ennemis. Renforce la passion, la force physique et le courage. Accroit la volonté.
Sapin : Aide à récupérer les biens financiers.
Vert vif : Succès, ambition professionnelle. Favorise la guérison, attire la chance par la prospérité et l'argent dans les commerces. Annule les effets de l'envi et de l'avarice. Aide à contrôler les sentiments de jalousie.
Violet : Directement relié à la spiritualité, accroit le potentiel psychique. Guérison du corps et de l'esprit. Aide à acquérir l'indépendance.

Herbes et épices

Ail : Puissant ingrédient de purification, l'ail repousse les créatures de la nuit. Il est aussi très utile pour augmenter la confiance, pour représenter le Feu, et pour les exorcismes.
Aneth : L'une des plus paisibles herbes liées au Feu, l’aneth attire force, amour, confiance et volonté. Très approprié pour les bénédictions et les enchantements.
Bardane : Ses petites sphères piquantes sont idéales pour tout sort visant à forcer la formation de liens, à créer des pièges ou à semer des embûches. À utiliser avec jugement, car elle rend les sorts difficiles à annuler.
Basilic : Herbe de Feu, de volonté, de force, de transformation, d’action et de protection. Très polyvalente et agit bien en combinaison avec d’autres herbes, mais à utiliser en quantité modérée car elle est fortement chargée.
Cannelle : Cette plante dégage l’énergie de l’Air dans toute sa clarté et sa vivacité, aidant compréhension, communication, divination et purification. Une certaine chaleur dans son énergie la rend également utile pour l’amour et l’affection.
Clous de girofle : Renfermant la lumière révélatrice du Feu, ils sont utiles pour la protection, la voyance et la libération. Leur force chaleureuse en fait aussi un symbole d’amitié et de liens sincères. À employer en petites quantités.
Coriandre: Cette herbe symbolise le côté tendre et généreux du Feu, et est appropriée pour la fertilité, l’amour et les mariages, ainsi que pour attirer la douceur et les gains de toutes sortes. Comparativement aux autres herbes du Feu, on peut l’employer en grandes quantités.
Estragon : Herbe de Feu chargée de l’énergie de l’instinct, de la force vitale brute de la nature et du souffle du Dragon. Polyvalent et très efficace pour le courage, la protection et la force, mais doit être employé en quantités limitées car il est très puissant.
Fenouil : Herbe forte unissant l’Air et le Feu, conférant clarté, vivacité, force, courage et virilité. Très utile pour tout ce qui requiert une action directe et énergique. Son énergie est polyvalente et intense, capable de diriger les énergies des autres herbes et de renforcer leur action.
Laurier : Ses feuilles symbolisent la lumière spirituelle du Feu, et transcendent l’aspect destructeur de cet élément pour en offrir surtout le côté purement magique, qui apporte clarté, purification et guérison. C’est également un symbole de victoire.
Gingembre : Rhizome chargé d’une énergie de type Feu intense, passionnée et sans cesse en mouvement. Excellent pour amplifier les sorts et les faire agir plus rapidement. À employer avec modération !
Graines de céleri : Petites mais renfermant de précieuses énergies de la Terre, elles offrent embellissement et amélioration et aident les choses à s’épanouir. Efficaces même en très petites quantités, leur action dure longtemps mais peut être lente à se manifester.
Graines de moutarde : Redoutables petites boules de Feu. Leur énergie intense et impérative les rend très puissantes pour l’offense et la défense, ainsi que pour briser des sorts. En petites quantités, elles sont aussi utiles pour la volonté, la virilité et le renforcement.
Lavande : Herbe de l’Air très parfumée, elle recèle une grande pureté. Son énergie est douce et facile à employer. Elle attire la lumière et les bonnes influences tout en repoussant le mal, ce qui la rend très polyvalente pour la magie blanche en général.
Livèche : Portant l’énergie de la Terre, elle aide la croissance et l’embellissement, mais elle excelle par-dessus tout pour les protections, les rendant fortes et durables et les connectant aux sources d’énergie de la nature.
Marjolaine : Pratiquement liée aux quatre éléments selon le lieu et les circonstances, elle se lie à une multitude d’aspects de la nature et permet d’y puiser des énergies ; celles-ci varient beaucoup selon le sort impliqué. Très polyvalente, elle donne souvent des résultats plutôt inattendus mais positifs.
Menthe : Herbe de l’Air extrêmement purifiante, elle attire les bonnes influences. Aussi efficace pour l’exorcisme et la défense, mais s’avère toxique lorsque trop concentrée.
Muscade : Cette noix unissant le Feu et l’Air renferme une énergie spirituelle de grande qualité. C’est un précieux ingrédient pour la divination, la connaissance et les pouvoirs psychiques de l’élément Esprit. Employer en très petites quantités, car elle s’avère hallucinogène et mortellement toxique lorsqu’on en abuse.
Myrrhe: Remède de la nature et offrande à l’élément Esprit, elle symbolise l’espoir qui triomphe de la souffrance. Entre autres utile pour guérir, bénir, consacrer et purifier… mais par-dessus tout, elle peut redonner vie en un instant à une protection brisée et lui rendre toute sa force.
Oignon : Bulbe lié au Feu dégageant pureté et clarté. Son énergie se lie facilement au monde surnaturel et est facile à diriger, ce qui le rend particulièrement appropriée pour la magie.
Origan : Plante liée à l’Air, apportant l’harmonie et facilitant la communication entre les gens, avec les esprits et avec la nature. Particulièrement efficace pour rétablir la paix lors des conflits.
Persil : La plus dynamique des herbes de l’élément Terre, qui agit rapidement et tend à accélérer les sorts tout en conférant stabilité et protection. Particulièrement approprié à la sorcellerie, surtout pour l’invocation et pour établir un excellent contact avec l’au-delà et les esprits des morts.
Poivre : Ingrédient dynamique et redoutable, chargé de Feu agressif et volontaire capable de rompre le cours d’autres énergies et de briser des sorts. Excellent pour la magie défensive et offensive, ainsi que pour travailler avec le désir.
Poivre de Cayenne : Équivalent du poivre, encore plus explosif mais moins agressif. Efficace pour l’offense et la défense, mais meilleur comme source de Feu pour amplifier et accélérer les effets de certains sorts.
Romarin : Herbe de l’Eau par excellence, porteuse de lumière bénie et d’énergie très positive. Ingrédient incroyablement polyvalent et très fiable, qui aide à empêcher que les sorts tournent mal car son influence reste toujours très fidèle à l’objectif du sort.
Safran : Fougueuse herbe de l’Air. Son énergie intense et abondante permet de disperser l’énergie des mauvais sorts, déloger les mauvais esprits par exorcisme et faire souffler le vent. Également un bon ingrédient pour la clairvoyance.
Sarriette : Herbe de l’Air, source de légèreté et de joie. Son énergie positive douce et agréable apporte le rire, soulage l’angoisse et réconforte les âmes tristes. Elle aide également à communiquer avec les animaux et les esprits de la nature.
Sauge : Plante chargée de la force inébranlable de la Terre-Mère. C’est une herbe de bon sens, d’équilibre et de prospérité. Elle crée un terrain fertile pour l’inspiration et la création et neutralise la négativité. La sauge est l’une des herbes les plus purifiantes qui soient ; elle est donc le tout premier choix pour purifier un lieu ou chasser un esprit indésirable.
Thym : La plus polyvalente des plantes de l’Air, utile pour la communication, le savoir, la divination, les invocations, les protections… Son énergie est forte, facile à employer même en grandes quantités, et agit rapidement.
Vanille : Débordant de la douceur chaleureuse du Feu, elle est une très bonne source d’énergie positive. Utile pour tout ce qui touche l’amour, l’affection et la gentillesse.

Les pierres

Le diamant : Accroit la confiance en soi et éloigne les sentiments négatifs. Porté en bague ou talisman, il protège contre la magie noire et les mauvais sorts.
L'émeraude : Apporte à celui qui la porte richesse et chance. Elle éloigne également le mauvais sort et les esprits malins. Favorable au savoir, à la méditation, à l'intuition.
Le rubis : Pierre de la passion, de l'amour fou. Augmente le sentiment de confiance en soi et la vitalité. Il permet l'expression de ses idées et protège du mal.
Le saphir : Favorise la créativité, l'originalité. Cette pierre prévient aussi la fièvre, les maladies aux yeux, les poisons. Elle protègerait aussi de l'envie et de la trahison.

Le cristal de roche (quartz) : Concentre fortement l'énergie et purifie.

Agate : Les agates accentueraient les effets des autres pierres... Une amulette d'agate confère à celui qui la possède des dons d'éloquence, de calme et renforcerait la vitalité du cœur.
Amazonite : Procure une vision claire des choses. Lucidité.
Ambre : Très bénéfique. Un collier ou pendentif d'ambre soulage le stress et peut vous prévenir contre différentes maladies. L'ambre facilite la prise de décision et renforce la mémoire. Elle est aussi réputée pour faciliter les régressions vers des vies antérieures.
Améthyste : Favorise l'intuition, l'inspiration et la méditation.
Aigue-marine : Très équilibrante et apaisante pour le mental, les reins et le système thyroïdien. Facilite l'expression de soi.
Azurite : Permet de lutter contre l'indécision. Favorise la circulation de l'énergie et le fait de se souvenir de ses rêves.
Béryl : Favorise l'amour dans le couple, la fidélité, l'intuition.
Chrysolithe : En amulette, elle préviendrait les crises d'asthme. Réduite en poudre, elle était recommandée pour soigner certaines maladies du poumon.
Chrysoprase : Elle renforce les yeux et apporte du bonheur.
Citrine : Favorise l'autoguérison par la connaissance de soi. Régénération des tissus.
Corail : Améliore les dons artistiques et l’expression de soi.
Grenat : Pierre de la clairvoyance et de l'amitié. Il favorise l'action, le plaisir dans l'action et le succès. En amulette, il protège le voyageur et deviendrait noir à l'approche d'un danger. Si votre corps se dérègle, il deviendra plus pâle...
Jade : Harmonise la vie familiale. Très apaisante. Apporte la beauté et favorise les dons pour la musique.
Jais : Une personne qui porte du jais ne serait jamais frappée par la foudre.
Jaspe : Protection contre le venin.
Jaspe rouge : Utile pour les désenvoutements.
Jaspe sanguin : Chasse les idées noires, porte chance.
Hématite: Pierres des guerriers. Guérit les blessures. Assainit le sang et les organes qui filtrent.
Lapis-lazuli : Favorable aux enfants, purifie l'âme. Réduite en poudre et mélangée à de l'or pour désenvouter.
Malachite : Accentue l'humeur de qui la porte. Favorable aux femmes enceintes et à ceux qui parlent en public.
Onyx : Aide à comprendre nos peurs.
Opale : Pour entrer en relation avec le monde des esprits.
Sélénite : Aide à découvrir sa propre vérité et favorise la télépathie.
Topaze : Le topaze est reconnue pour accroître la sagesse.
Turquoise : Une amulette de turquoise préserve la santé, protège du mauvais sort et porte chance. L'une de ses propriétés est de changer de couleur au gré de la santé de son propriétaire.


Dernière édition par Admin le 04.12.15 21:19, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://hells-gates.bbfr.net
Admin
Admin
avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 29/11/2015

MessageSujet: Re: sorciers   02.12.15 21:07

Sabbats et Esbats


Les Sabbats et les Esbats sont les jours les plus magiques de l’année et sont particulièrement propices pour pratiquer la sorcellerie.

Les Esbats

Les Esbats correspondent aux 13 nuits de pleine Lune qu'il y a au cours de l'année. Traditionnellement, c’était lors de ces nuits-là que les sorcières d’antan se réunissaient dans la demeure de l’une d’elles ou dans les bois. On profitait alors de l’influence positive de la pleine Lune pour jeter des sorts afin de régler divers problèmes rencontrés durant le dernier mois lunaire.
On peut profiter de l’appui d’un Esbat la nuit exacte de la pleine Lune mais également la nuit précédente et la nuit suivante.

Les Sabbats

Les Sabbats sont des fêtes solaires qui suivent le rythme des saisons. Il y en a 8 au cours de l'année: un Sabbat mineur à chaque début de saison et un Sabbat majeur à chaque milieu de saison.

Yule : Sabbat mineur du solstice d’hiver, aux environs du 21 décembre. C’est la fête hivernale qui célèbre la chaleur du foyer et la ténacité de la vie.
Imbolc : Sabbat majeur de l’hiver, le 1er ou le 2 février, aussi appelé la Chandeleur. C’est une fête de la lumière, en l’honneur des jours qui s’allongent. Tout matériel de rituel et de sorcellerie acheté, remis à neuf ou consacré en ce jour sera spécialement béni et efficace. C’est le moment idéal pour acheter de nouveau stocks de chandelles ou pour en fabriquer soi-même.
Ostara : Sabbat mineur marquant l'équinoxe de printemps, aux alentours du 21 mars. C’est le moment où le jour l’emporte sur la nuit et les sorciers profitent de l'occasion pour faire des rituels de bénédiction, de purification, de protection et de fertilité. L’élément Feu est à l'honneur durant cette fête et symbolise la lumière du printemps.
Beltane : Cette fête majeure a lieu le 1er mai. Les feux allumés ce jour-là sont particulièrement bénis et chassent les forces du mal. Bien que cette fête célèbre la joie, l’amour et la sexualité, elle peut aussi être un moment de rites de passage : la lumière bénie des feux de Beltane est une provocation pour les esprits malveillants qui surgissent à l’occasion pour mettre à l’épreuve la foi de certains sorciers, surtout les plus jeunes et inexpérimentés.
Litha : Sabbat mineur du solstice d’été, autour du 21 juin. On fête l’épanouissement de la nature. Excellente occasion de célébrer en plein air, Litha est aussi le jour idéal pour transplanter et entretenir plantes et herbes magiques dans le jardin.
Lammas : Sabbat majeur du 1er août. On célèbre les récoltes, les projets accomplis et les récompenses des efforts passés. C’est un moment idéal pour les sorts de prospérité. La cuisine est à l’honneur pour symboliser la générosité nourricière de la nature.
Mabon : Équinoxe d’automne, environ le 21 septembre. C’est la fête du remerciement. À Mabon, on commence à sentir une étrange et puissante magie dans l’air, car un très grand sabbat approche…
Samhain : Halloween ou la veille de la Toussaint est en fait Samhain, le Sabbat majeur du 31 octobre, le Nouvel An des sorciers. C’est le plus puissant et le plus sacré de tous les Sabbats. Ce jour-là, le voile entre notre monde et le monde des esprits est le plus mince, permettant aux défunts et aux démons de se manifester plus facilement parmi nous. Les citrouilles décorées chassent les mauvais esprits.

Une fois Samhain passé, il s’écoule une période appelée le Mois des Morts: le mois de novembre tout entier est consacré aux défunts et est idéal pour communiquer avec les esprits. Ensuite vient le mois de Yule et le cycle recommence.


Dernière édition par Admin le 05.12.15 16:55, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://hells-gates.bbfr.net
Admin
Admin
avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 29/11/2015

MessageSujet: Re: sorciers   03.12.15 11:04

Les différentes magies


La Magie Blanche

La Magie Blanche est une magie bénéfique. On l'utilise souvent à des fins altruistes, comme pour protéger quelqu'un, guérir...  Elle peut également être utilisée à des fins préventifs. Opposée à la Magie Noire, elle permet aussi de rectifier ou d'empêcher les effets néfastes causées par cette dernière. C'est aussi une magie bienfaisante utilisée pour purifier des objets ou des lieux. Cette magie ne doit toutefois pas être utilisée à des fins personnels sinon, gare au retour de bâton !

La Magie Noire

C'est une Magie malfaisante utiliser pour nuire à autrui ou se venger. Les adeptes de cette forme de Magie aiment perturber l'équilibre d'autrui ou encore faire le malheur.


La Magie Rouge

C'est une Magie liée à l'amour et à l'amitié. Le plus souvent, elle est utilisée pour les sentiments amoureux. Elle est parfois appelée Magie du Sang car certains utilisent du sang pour leurs rituels. Le but de cette magie n'est pas de forcer une personne à en aimer une autre mais par exemple d'aider à révéler les sentiments chez quelqu'un. La Magie Rouge peut être associée à la Magie Blanche si on veut apporter le plus d'aide possible à un ami.

La Magie Rose

La Magie Rose est semblable à la Magie Rouge et c'est pour cette raison qu'elles sont souvent confondues. La Magie Rose est pourtant étroitement liée à la Magie Noire. Elle consiste à créer un évènement amoureux ou amical contraire à la volonté d'autrui : par exemple, forcer quelqu'un à tomber amoureux de soi.

La Magie Verte

Aussi appelée Magie des plantes ou Magie de la Nature, cette magie peut être à la fois bénéfique et néfaste. Elle permet de soigner, de limiter des souffrances, de nous rendre la vie meilleure grâce aux plantes. Mais elle peut aussi être utilisée pour empoisonner.


Dernière édition par Admin le 05.12.15 15:29, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://hells-gates.bbfr.net
Admin
Admin
avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 29/11/2015

MessageSujet: Re: sorciers   04.12.15 20:48

Les lignées


Uc



Uc

_________________
à venir
Revenir en haut Aller en bas
http://hells-gates.bbfr.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: sorciers   

Revenir en haut Aller en bas
 
sorciers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hell's Gates :: Votre 1ère catégorie :: Annexes-
Sauter vers: